grand mere à la grippe

Prendre soin des personnes âgées

Dès la naissance, notre comportement et nos attitudes sont plus ou moins influencés par les règles et les attitudes de la société dans laquelle nous vivons. En prenant de l’âge, nous avons souvent le sentiment que nous vivons à une époque et dans une société obsédées par la jeunesse, où la vieillesse évoque toutes sortes de maladies chroniques et où être vieux est inconvenant, déplaisant, voire effrayant. 

Une place dans la société 

La télévision, les journaux et internet contribuent à cette optique bornée en glorifiant sans arrêt la force, la beauté et les prouesses sexuelles de la jeunesse. En dépeignant les personnes âgées comme délaissées et pitoyables, chacun participe de cette attitude qui entraîne l’indifférence des jeunes générations à l’égard des plus âgées. 

De plus, quand on avance en âge, on a tendance à avoir une vision négative des autres personnes âgées, image qui dessert à la fois les jeunes et les vieux. Tout d’abord, elle crée un stéréotype, engendre une sorte de fatalisme. Ensuite, elle ne correspond nullement à la réalité du vieillissement, plus positive et plus satisfaisante que ce à quoi s’ attendent bien des gens. 

Dans nos pays occidentaux, le rôle traditionnel des anciens est très amoindri. 

Dans les sociétés non industrialisées, ceux-ci continuent à être des membres actifs de leur communauté qui bénéficie de leurs connaissances et de leurs compétences. 

En Occident, on est souvent considéré comme inutile dès qu’on prend sa retraite. Officiellement, on devient improductif. Or, justement, la plupart des personnes âgées se refusent à l’être. On les appelle, par euphémisme, personnes du troisième, et même du quatrième âge. Et, bien qu’ils aient encore devant eux bien des années constructives, leur fonds de savoir, d’expérience et de sagesse, qui n’a fait que croître au fil des années, peut rester en grande partie méconnu.

Les réactions devant les personnes âgées

L’idée que la vieillesse est l’antichambre de la mort imprègne tous les niveaux de la société. Dans la vie quotidienne, les réactions de certaines personnes devant les gens âgés sont fondées sur l’idée que la vieillesse, c’est la décrépitude. En conséquence, la personne âgée se trouve parfois traitée comme un enfant, ou surprotégée au point de voir sa liberté gravement aliénée. 

De telles attitudes trahissent souvent une peur de vieillir, en particulier chez ceux qui n’ont pas eu une grande famille et n’ont jamais vécu en contact avec de vieilles personnes. Observez honnêtement la façon dont vous traitez les personnes âgées. 

Des généralisations toxiques

Comme toutes les généralisations concernant une catégorie d’individus, ces vues ne reflètent pas toute la réalité. Par exemple, une idée toute faite veut que les personnes âgées se plaignent davantage de leur santé que les autres. Des études ont montré, en fait, qu’elles ont en général moins tendance à se plaindre des symptômes d’affections chroniques telles que la grippe désormais dépistable grâce à un test antigénique. Bien entendu il faut quand même continuer à protéger les personnes âgées en portant un masque de protection.D’autre part, la population âgée serait plus diversifiée quant aux caractéristiques sociales, économiques, sanitaires que la population des générations plus jeunes. 

Sa plus grande variété d’objectifs, de valeurs, de goûts et d’aptitudes par rapport aux groupes plus jeunes montre bien que les idées toutes faites peuvent s’appliquer à certains individus, non à la majorité. 

Une attitude positive 

Il est important, en prenant de l’âge, de reconnaître les véritables effets physiques de la sénescence, de vous en accommoder et, en même temps, de vous garder de toute prévision négative concernant le vieillissement car elle pourrait limiter vos propres capacités à trouver des satisfactions pendant vos vieux jours. 

L’âge venant, comme pendant toute la vie, il est très important de rester actif, de continuer à s’intéresser au monde environnant et de trouver un contexte favorable à l’épanouissement personnel et à la recherche des satisfactions. C’est pour cette raison que les projets de retraite sont pour beaucoup l’affaire de toute une existence. Par bonheur, la plupart des personnes âgées conservent une vie indépendante et active au sein de la Société. 

A quoi sert la prothèse dentaire exactement ?

 

Comment traitez-vous les personnes âgées?

Petit test de comportement vis-à-vis des personnes âgées

Si vos réponses aux questions ci-dessous notent une attitude négative, voyez si elles révèlent votre propre comportement vis-à-vis des personnes âgées que vous connaissez. Si l’on se comporte vis-à-vis d’ elles d’une façon négative, on manque l’occasion d’entretenir avec elles des relations étroites. 

  • Évitez-vous les personnes âgées ? 
  • Faites-vous des concessions dues à leur âge ?
  • Croyez-vous qu’elles sont incapables de prendre des décisions raisonnables ?
  • Leur demandez-vous conseil ? 
  • Réagissez-vous avec enthousiasme à leurs projets ?
  • Leur manifestez-vous votre impatience ?
  • Les surprotégez-vous ?
  • Les faites-vous participer à VOS activités
  • Parlez-Vous en ignorant leur présence?

Jeunes et vieux ont en commun le besoin fondamental de chaleur humaine, de compréhension, de soutien, de dignité, de compagnie. 

Tout savoir sur l’Alprazalom?

 

Author: Damien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *