Lequel choisir : anesthésie locale ou générale ?

Se faire opérer peut-être assez intimidant, même s’il s’agit d’une intervention de chirurgie plastique passionnante et attendue depuis longtemps. Certains patients sont si nerveux qu’ils choisissent de subir une anesthésie générale, afin de ne pas avoir à se rendre compte de ce qui se passe.

Le choix de la meilleure méthode dépend généralement de l’ampleur de l’intervention. Par exemple, les opérations de chirurgie plastique de grande envergure, telles que les opérations augmentation mammaire à Paris, les liftings de bras, les liftings de cuisses et les plasties abdominales, sont généralement réalisées sous anesthésie générale.

Toutefois, lorsqu’une intervention est de moindre envergure ou que l’anesthésie générale n’est que facultative, est-il préférable de s’en tenir à une anesthésie locale avec sédation ou d’opter pour une anesthésie générale plus lourde ? Lisez la suite pour connaître les avantages de l’anesthésie locale par rapport à l’anesthésie générale en chirurgie plastique.

Qu’est-ce que l’anesthésie générale ?

Lorsqu’un patient subit une anesthésie générale, on lui administre un mélange de médicaments qui le plongent dans un sommeil très profond et paralysent son corps. Pour maintenir les fonctions corporelles normales, le patient est placé sous respirateur et un tube endotrachéal est placé dans la gorge pour l’aider à respirer.

Dans cet état, le patient ne peut ni sentir, ni voir, ni reconnaître ce qui lui arrive, ce qui peut être très réconfortant pour certaines personnes. Après l’intervention, le patient ne se souvient de rien.

Malheureusement, le risque de complications est plus élevé sous anesthésie générale, et les patients sont beaucoup plus susceptibles de subir des effets secondaires tels qu’un mal de gorge dû au tube, de la fatigue, des nausées et des vomissements. La convalescence est également plus longue après une opération sous anesthésie générale, car le corps doit se remettre de l’anesthésie et de l’opération. En général, il est nécessaire de rester au moins 24 heures dans l’établissement de soins ambulatoires pour se remettre des effets de l’anesthésie générale.

Comme indiqué précédemment, certaines interventions nécessitent une anesthésie générale, simplement en raison de la portée de l’opération et de la nécessité d’une paralysie corporelle plus générale pour l’opération.

Qu’est-ce que l’anesthésie locale ?

Lorsqu’un patient subit une anesthésie locale, il est placé sous sédation intraveineuse (IV) et la zone à opérer est anesthésiée. Bien que le patient reste éveillé et techniquement conscient, il est également très sédaté et confortable en raison du mélange léger de médicaments.

Dans cet état, le patient peut parler au chirurgien et aux infirmières, répondre aux questions et faire part de toute sensation d’inconfort physique. Bien qu’il soit conscient, le patient ne ressent aucune douleur dans la zone à traiter, même s’il peut ressentir une certaine traction ou un tiraillement.

Sous anesthésie locale avec sédation, le corps ne subit pas de stress supplémentaire et est donc généralement considéré comme la solution la plus sûre. Les effets secondaires peuvent inclure des vertiges, des nausées, des ecchymoses, des rougeurs, des démangeaisons ou un gonflement près du site d’injection de l’anesthésie.

Anesthésie locale vs. Anesthésie générale pour la chirurgie plastique

Il est très important de peser les avantages de l’anesthésie locale par rapport à l’anesthésie générale pour les différentes interventions de chirurgie plastique, et c’est certainement une conversation que les patients doivent avoir avec leur médecin avant de subir une intervention de chirurgie plastique. Savoir quelle option de sédation vous convient le mieux peut dépendre de l’intervention que vous allez subir, de votre degré de confort, du processus de récupération ou du coût de la sédation. Quelle que soit la raison, ou si vous n’avez pas encore décidé, voici quelques avantages et inconvénients à prendre en compte.

Plus d’informations

Si vous êtes en train de choisir votre chirurgie plastique, ou si vous envisagez de subir une intervention de chirurgie plastique dans un avenir proche, assurez-vous de demander quel type d’anesthésie est nécessaire pour l’intervention, ou si vous pouvez choisir. Avant de choisir, assurez-vous de demander à votre chirurgien quels sont les avantages et les contre-indications de chaque anesthésie et laquelle vous conviendrait le mieux.

Author: Pierre