Connect with us

Divers

Comment bien choisir les produits ménagers pour sa maison ?

Published

on

Les produits ménagers sont indispensables pour assurer la plupart des tâches ménagères à la maison. Que ce soit pour la vaisselle, la lessive, le nettoyage du sol ou pour assurer l’entretien des autres surfaces, vous en aurez toujours besoin. Toutefois, leur composition présente généralement de nombreux risques pour la santé. Il convient donc de bien choisir vos produits d’entretien pour limiter d’éventuelles conséquences sur votre santé. Voici des conseils très utiles à ce propos.

Opter pour les produits ménagers fait maison

Pour une solution à la fois efficace et sans danger, les produits ménagers fait maison constituent sans aucun doute de meilleurs alliés. Non seulement ils sont plus économiques, mais ils sont aussi moins nocifs pour la santé. Le fait est qu’avec les produits d’entretien fait maison vous maîtrisez entièrement la composition puisque c’est vous-même qui faites les mélanges.

Ainsi, en mélangeant les ingrédients qu’il faut et dans les bonnes proportions, vous obtiendrez à tous les coups des produits non seulement écologiques, mais aussi efficaces que ceux proposés sur le marché. Il existe à ce propos de nombreux ingrédients naturels moins dangereux que vous pouvez utiliser pour ce faire.

Il s’agit notamment du jus de citron, du bicarbonate de soude, du savon de Marseille, du savon noir, des cristaux de soude et du vinaigre. Avec ces quelques ingrédients, vous pouvez très facilement fabriquer les produits ménagers nécessaires pour assurer toutes vos tâches ménagères. Pour l’achat de ces divers ingrédients, le site ecommerce www.obbi.fr sera votre meilleur allié.

Des recettes très simples à réaliser et peu onéreuses sont d’ailleurs proposées sur le net. Vous pouvez vous en inspirer pour concocter vos différents produits d’entretien.

Bien lire les étiquettes avant tout achat

Les produits ménagers d’entretien comprennent le plus souvent certains composants chimiques nocifs pour la santé qu’il convient d’éviter. La composition de chaque produit étant généralement renseignée sur les emballages, il est très facile de savoir quels sont les divers ingrédients présents dans un produit ménager ou dans un autre.

Dès lors, avant tout achat à la pharmacie, dans un commerce ou sur un site ecommerce spécialisé, le mieux à faire est de bien lire les étiquettes et emballages des produits à acheter. De quoi détecter la présence ou non d’une substance qui pourrait compromettre votre santé à la maison. Cela vous permettra de choisir les produits d’entretien les moins dangereux.

À ce propos, les composants à éviter sont entre autres les agents chlorés, l’isopropanol, les tensioactifs d’origine synthétique, les acides sulfurique, chlorhydrique et phosphorique, le formaldéhyde, les nonylphénols, l’acétone… La liste est très longue et il est préférable de demander conseil à votre pharmacien lorsque vous avez des doutes sur la composition d’un produit d’entretien.

À l’inverse, certains composants des produits ménagers sont inoffensifs et sont par conséquent à privilégier lors d’un achat. Ici également, la liste est très longue, mais certains constituants reviennent le plus souvent. Il s’agit du chlorure de sodium, du bicarbonate de sodium, des tensioactifs d’origine végétale, du peroxyde d’hydrogène, du jus de citron, du vinaigre, etc.

Prendre en compte les indications du fabricant et éviter les parfums

Lorsque vous envisagez d’acheter des produits ménagers, il est très important de prendre en compte les indications du fabricant avant de vous décider. Quand bien même le produit peut sembler inoffensif, il peut toutefois déclencher des allergies. Cela est généralement dû aux huiles essentielles que contiennent certains produits.

Dans le même temps, des interactions entre différents produits ou substances peuvent très bien favoriser la formation de COV chez vous. De facto, pour un choix judicieux, il est conseillé d’accorder également une attention particulière aux indications laissées par le fabricant.

Opter pour les produits multi-usages à défaut de plusieurs produits est également une meilleure alternative. Par ailleurs, il est préférable d’éviter les produits parfumés. En effet, les parfums peuvent être irritants aussi bien pour la peau que pour le système respiratoire et peuvent également déclencher des allergies chez certaines personnes.

D’ailleurs, les parfums ne sont généralement là que pour leur odeur et il est clair qu’un intérieur sain n’est pas toujours celui qui sent le bon parfum.

Continue Reading

Divers

Comment créer un décor élégant pour votre salle à manger ?

Published

on

By

La salle à manger est l’un des espaces les plus importants de la maison, car c’est là que nous passons du temps en famille et avec nos amis. Il est donc essentiel de créer un décor élégant pour cette pièce, afin que tout le monde se sente à l’aise et que l’atmosphère soit agréable. Il existe plusieurs façons de créer un décor élégant pour votre salle à manger, voici quelques astuces pour vous aider à le faire.

Choisissez des meubles de qualité

Pour donner de l’élégance à votre Salle a manger, il est crucial de sélectionner des meubles de qualité. Les meubles de salle à manger en bois massif sont une excellente option, car ils sont durables et apportent une touche de sophistication à la pièce. Ils peuvent être en bois de chêne, de noyer ou de hêtre, et ils peuvent être peints ou laissés naturels.

Vous pouvez aussi choisir des meubles en cuir ou en tissu pour apporter un supplément de confort au design de votre décor. Il est important de choisir des meubles qui correspondent à l’architecture de la pièce et qui ont un style en harmonie avec celui de la maison.

Utilisez des couleurs neutres

Les couleurs neutres telles que le blanc, le beige et le gris sont un excellent choix pour créer un décor élégant dans votre salle à manger. En utilisant ces couleurs, vous pouvez illuminer votre espace et créer une ambiance de calme et de sérénité.

Vous pouvez aussi ajouter des touches de couleurs vives pour apporter de la vie à votre décor, notamment du rouge vif pour les coussins ou un bleu profond pour un tableau. Il est crucial de varier les contrastes et les nuances pour ajouter de la profondeur à l’espace.

*Ajoutez des accessoires

Les accessoires tels que les coussins, les nappes, les sets de table et les candélabres sont un excellent moyen d’ajouter de la sophistication à votre salle à manger. Ces accessoires peuvent être utilisés pour ajouter de la personnalité à votre décor en apportant des couleurs et des textures variées. Ils peuvent soit s’accorder aux meubles et aux couleurs de la pièce, soit apporter une note de fantaisie. Les accessoires peuvent également être changés régulièrement pour donner un nouveau souffle à l’espace.

Illuminez la pièce

L’éclairage est un élément clé pour créer un décor élégant dans votre salle à manger. Vous pouvez opter pour des suspensions, des luminaires muraux et des lampes de table. Il est important de jouer sur les différents types d’éclairage, comme un éclairage général, un éclairage d’accentuation et un éclairage d’ambiance pour créer une atmosphère chaleureuse et accueillante.

Ajoutez des plantes

Les plantes peuvent ajouter de la vie à votre salle à manger et créer un décor élégant. Vous pouvez incorporer de la verdure ou des fleurs fraîches pour apporter de la couleur et de la texture à votre décor.

Optez pour des plantes qui sont adaptées aux conditions d’intérieur de votre maison et faciles à entretenir. Elles peuvent être placées sur des étagères, sur des tables ou sur des consoles pour apporter de la verdure à la pièce.

En suivant ces conseils, vous pourrez créer un décor élégant pour votre salle à manger qui sera non seulement esthétique, mais également fonctionnel et accueillant.

Continue Reading

Divers

3 idées pour réussir un évènement éco-responsable 

Published

on

By

Conscientes de l’exigence des consommateurs pour la préservation de l’écosystème, les entreprises sont désormais déterminées à réduire au maximum la production de déchets. Ainsi pour l’organisation des évènements de petites ou de grandes tailles, ces entreprises doivent mener des actions responsables vis-à-vis de l’environnement. Pour ce faire, il serait intéressant de connaître quelques idées pour réussir un évènement éco-responsable.

Le choix du lieu

Pour réaliser un évènement éco-responsable en tenant compte des enjeux du développement durable, il faut choisir un emplacement approprié. L’objectif recherché ici est de réduire au maximum l’impact environnemental des participants ainsi que leur empreinte carbone. Dans ce contexte, l’emplacement de l’évènementiel eco-responsable doit être à proximité des participants. De cette manière, leur déplacement sera limité. De même, le lieu d’accueil de l’évènement doit donner accès aux transports en commun et être à proximité des parkings relais. Cela permet de réduire considérablement les déplacements en voiture.

Par ailleurs, vous pouvez offrir des services de covoiturage pour permettre aux participants d’accéder à l’évènement en groupe. Outre cela, l’enceinte qui abrite la cérémonie doit être construite suivant les règles écologiques. Dans la pratique, vous devez privilégier des lumières de basses consommations et disposer des bacs pour la collecte et le tri des déchets.

L’alimentation

L’organisation d’un évènement exige la préparation des repas pour la circonstance. Pour ce faire, les prestataires qui vous fourniront ces repas doivent être dans une démarche de responsabilité sociétale. Dans ce contexte, il est conseillé de privilégier les prestataires qui sont dans les organismes de lutte contre le gaspillage alimentaire. De même, vous pouvez aussi choisir ceux qui ont des labels de l’agriculture biologique et sont engagés dans la préservation de l’environnement.
*

Par ailleurs, vous devez exiger à vos prestataires de privilégier la nourriture locale et les produits de saison. De même, ils doivent prendre les denrées chez les producteurs du terroir afin de promouvoir le développement durable. En plus de cela, il est recommandé de contacter des structures sociales pour convoyer les nourritures qui seront inutilisées après l’évènement. Pour finir, vous devez éviter l’usage des ustensiles jetables et choisir plutôt les éco-cup qui sont recyclables pour faire le compostage.

L’optimisation du tri des déchets

Même quand vous prenez toutes les précautions, il y aura toujours des déchets à la fin de votre évènement. Pour cette raison, vous devez vous organiser en tenant compte de votre budget pour collecter et trier au maximum ces déchets. Ainsi, vous pouvez disposer des poubelles de tri à chaque coin de l’installation. Ces poubelles doivent indiquer les différents types de déchets à contenir. L’idéal est d’opter pour des poubelles de couleurs différentes qui seront identifiables. Lorsque vous collectez les déchets organiques, ils doivent être convoyés vers les usines de compostage ou de méthanisation.

Par ailleurs, pour réussir la gestion des déchets, vous devez sensibiliser au maximum vos participants. Il ne sert à rien de vouloir organiser un évènement éco-responsable si tous les participants ne sont pas dans le même état d’esprit. Pour ce faire, vous devez montrer aux participants la mise en œuvre du tri des déchets. De cette manière, ils seront plus concernés et impliqués et auront un comportement irréprochable lors de l’évènement. Pour finir, il est conseillé d’utiliser des écrans de basses consommations pour vos communications au lieu des plaquettes et flyers.

Continue Reading

Divers

Auto-entrepreneur : ce qu’il faut savoir sur les droits à la retraite

Published

on

By

Encore appelé micro-entrepreneur, l’autoentrepreneur est ce travailleur indépendant qui exerce une activité professionnelle (à titre principal ou complémentaire) lui permettant de réaliser un chiffre d’affaires.

Le micro-entrepreneur est soumis à un régime fiscal et social simplifié et bénéficie d’une réduction de ses charges sociales. En dépit de la simplicité de son régime social, l’autoentrepreneur bénéficie des droits à la retraite au même titre qu’un salarié. Nous vous donnons plus de détails dans cet article.

L’autoentrepreneur et son affiliation à une caisse de retraite

Pour bénéficier de ses droits à la retraite, l’autoentrepreneur doit d’abord connaître l’organisme auquel il est rattaché. Cela lui permettra également de savoir le taux de calcul de sa pension de retraite.

En fonction de son activité, le micro-entrepreneur est automatiquement affilié à une caisse de retraite au moment de l’immatriculation de son entreprise. Il bénéficiera de ses droits à la retraite auprès de la caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse (CIPAV), s’il exerce une profession libérale réglementée. Il s’agit notamment de :

  • de l’architecture ;
  • la psychologie ;
  • la géométrie-expertise, etc.

Dans le cas où il exerce le commerce, l’artisanat ou une profession libérale non réglementée, l’autoentrepreneur est affilié à la sécurité sociale des indépendants (SSI). Il s’agit de l’assurance retraite du régime général. Pour en savoir plus sur la retraite de l’autoentrepreneur, vous pouvez également consulter ce blog.

Le mode de fonctionnement de la retraite autoentrepreneur

L’autoentrepreneur s’acquitte de ses obligations sociales à l’URSSAF lors de la déclaration mensuelle ou trimestrielle du montant de son chiffre d’affaires. Un taux est donc appliqué sur ce montant pour déterminer les cotisations à verser. Il s’agit entre autres de :

  • l’assurance vieillesse ;
  • l’assurance maladie ;
  • l’assurance maternité ;
  • l’assurance invalidité, etc.

L’ensemble de ces cotisations représente le forfait social. L’URSSAF s’occupe ensuite de la redistribution de cette somme aux organismes sociaux auxquels est rattaché l’autoentrepreneur.

L’organisme social de retraite recevra donc une partie de ces cotisations. Cela permettra au micro-entrepreneur de bénéficier de sa pension de retraite de base et de sa complémentaire retraite.

La validation des trimestres pour bénéficier des droits à la retraite

Pour obtenir ses droits à la retraite, l’autoentrepreneur doit valider 4 trimestres par an au maximum. Toutefois, il doit avant tout réaliser un chiffre d’affaires annuel minimum et le déclarer.

C’est en fonction de celui-ci qu’il pourra calculer le montant des cotisations sociales à verser auprès de son organisme de retraite. Ce dernier va vérifier si l’autoentrepreneur a atteint le seuil minimum de chiffre d’affaires déclaré pour valider ses trimestres d’assurance vieillesse.

Ce seuil dépend de l’activité exercée par le micro-entrepreneur. Cependant, les règles de validation varient en fonction de la caisse de retraite. Dans tous les cas, les montants minimaux de chiffre d’affaires déclaré sont compris entre 2000 € et 21 000 €.

L’âge de départ à la retraite pour mieux bénéficier de ses droits

L’autoentrepreneur et les salariés remplissent généralement les mêmes conditions d’âge pour partir en retraite et bénéficier de leurs droits. L’âge minimum est de 62 ans, même si tous les trimestres sont validés plus tôt.

Entre 62 ans et 67 ans, l’autoentrepreneur pourra percevoir une pension de retraite en fonction du nombre de trimestres validé. S’il réussit à tout valider, sa pension sera complète (avec un taux de 50 %). Dans le cas contraire, cette dernière sera diminuée. Mais, l’autoentrepreneur a la possibilité de poursuivre son travail afin de compléter le nombre de trimestres restant.

Après l’âge de 67 ans, les conditions de validation ne sont plus appliquées. L’autoentrepreneur pourra donc bénéficier de sa pension de retraite complète sans avoir atteint le nombre de trimestres nécessaire.

Le droit à une retraite complémentaire pour augmenter la pension de retraite

Les autoentrepreneurs affiliés à la SSI peuvent bénéficier d’une rente ou d’un capital supplémentaire lors de la liquidation de leur retraite. À cet effet, ils ont la possibilité de souscrire à une assurance vie ou à un plan d’épargne retraite. De toute évidence, cela leur permettra d’augmenter leur pension de retraite de base.

À l’instar de la retraite de base, la retraite complémentaire se calcule en fonction des cotisations versées auprès de la caisse de retraite. Lorsque l’autoentrepreneur a dépassé l’âge de 67 ans ou a validé tous ses trimestres, il bénéficie de la totalité de sa retraite complémentaire. Celle-ci sera décotée dans le cas contraire.

Voilà ce qu’il faut savoir sur les droits à la retraite des autoentrepreneurs ! N’hésitez pas à contacter un professionnel pour vous conseiller et vous aider à mieux préparer votre retraite.

Continue Reading

Copyright © 2022