Tag Archive for L’Irak est libre! Vraiment?

Guerre d’Irak : Désinformation et propagande

Cette vidéo extraite du film documentaire « Le Monde selon Bush » dépeint la campagne de désinformation et de propagande qui fut orchestrée par l’Administration Bush afin de convaincre l’opinion publique américaine d'entrer en guerre contre l’Irak.
Des anciens membres et conseillers de l’administration Bush (tels Colin Powell et Richard Perle), des ex-officiers de la CIA (tels Robert Baer et Robert Steele), des intellectuels (tel Norman Mailer) et d’autres encore témoignent dans un rythme soutenu. L'intervention devant le congrès du sénateur Robert Byrd (doyen du Sénat) qui s'est érigé en libre penseur à un moment clé de l’histoire des Etats-Unis est un moment fort de cette vidéo.Passionnant et édifiant.


 

Visionner la vidéo " Le scandale des armes à l’uranium appauvri "

L’invasion de l’Irak fut planifiée avant le 11 Septembre

L’Administration Bush avait commencé à planifier l’invasion de l’Irak quelques jours après l’investiture de Bush à la présidence des Etats-Unis début 2001, soit 8 mois avant le 11 Septembre.
C’est ce que nous apprend Ron Suskind, ex-journaliste au Wall Street Journal, dans « The Price of Loyalty », un livre best-seller publié en 2004 qui décrit les rouages du pouvoir à Washington.
Autre révélation du livre de Suskind : le plan d’occupation de l’Irak élaboré début 2001 prévoyait même le partage des riches réserves pétrolières du pays. Pour mener son enquête, Ron Suskind a pu s’appuyer sur de nombreux documents officiels classés secret défense et sur les témoignages de plusieurs haut-fonctionnaires et membres du gouvernement, dont celui de Paul O’Neill, Secrétaire au Trésor dans le premier gouvernement Bush. Donald Rumsfeld avait en vain tenté de dissuader l’auteur de publier son ouvrage. Paul O’Neill et Ron Suskind se sont entretenus avec une journaliste de la chaîne CBS, à l’occasion de la publication de « The Price of Loyalty ».
Paul O’Neill y affirme que l’invasion de l’Irak était le sujet prioritaire dès la première réunion du Conseil National de Sécurité en février 2001. « Trouvez moi un moyen de le faire » avait alors demandé Bush à ses conseillers.

La "guerre au terrorisme" est-elle une riposte aux attentats du 11-Septembre ou bien sert-elle de faux prétexte à une stratégie géopolitique américaine planifiée avant même les attentats du 11 Septembre ?

Fin 2000, un an avant le 11/9, un groupe de réflexion neo-conservateur « Projet pour un nouveau siècle américain » (PNAC) publia un rapport intitulé « Reconstruire les défenses de l’amérique » signé par Dick Cheney (vice-président sous Bush), Donald Rumsfeld (secrétaire de la défense), Paul Wolfowitz (l’adjoint de Rumsfeld), Jeb Bush (frère cadet de George Bush), etc.

Ce document du PNAC arguait qu’il était nécessaire d’augmenter nettement le budget de la Défense et prendre le contrôle militaire de la région du golfe pour préserver l'hégémonie mondiale américaine au 21ème siècle. Mais, peut-on lire dans le rapport, « le processus de transformation (…) sera probablement long en l’absence d’un évènement catastrophique et catalyseur, comme un nouveau Pearl Harbour » qui permette d’obtenir l’adhésion du Congrès et de la population américaine.

Un an plus tard, les Etats-Unis ont eu leur nouveau Pearl Harbour.
 


 

La mise en oeuvre d’une politique occulte dont la motivation principale est l’approvisionnement énergétique de la France, en particulier en pétrole