Archive for Moyen Orient

Des anciens combattants US renvoient leurs médailles à l’OTAN

Dans l’ombre du Sommet de l’Otan à Chicago, sous le regard de la police antiémeute, des dizaines d’anciens combattants des guerres d’Irak et d’Afghanistan ont jeté leurs médailles et présenté leurs excuses.
« Je n’ai qu’un mot pour qualifier cette guerre globale au terrorisme, la honte. »
« J’étais censé libérer des gens, mais j’ai libérer des champs de pétrole. »
« Aucune médaille, aucun ruban, aucun drapeau ne peut masquer la somme de souffrance humaine causée par cette guerre. »
« Je fais cela pour le peuple d’Irak et d’Afghanistan. »
« Surtout, je suis désolé. Je suis désolé pour vous tous. Désolé…. »
« L’armée est en crise, les soldats souffrent de traumatismes sexuels, de stress post-traumatiques, de traumatismes cérébraux, et ils ne reçoivent pas même les traitements qu’ils méritent et dont ils ont besoin. »
Les manifestants affirment que les guerres en Irak et en Afghanistan sont basées sur des mensonges et des politiques vouées à l’échec. Ces guerres ont couté des centaines de millier de vies et des milliards de dollars qui auraient pu, selon ces anciens combattants, être consacrés au financement d’écoles, de cliniques et de programmes sociaux aux États-unis.

http://www.voltairenet.org

 

 

Guerre nucléaire : Medvedev met en garde

IRIB- Les déclarations de jeudi de Medvedev, le Premier ministre russe, faites, à la deuxième Conférence des droits internationaux, à Saint-Pétersbourg,  sont, en fait, une réponse à la menace de l'Occident.

Dimitri Medvedev a critiqué, à cette conférence,  les négligences envers le droit à la souveraineté des pays, sur les scènes internationales, avant d'ajouter que  l'intervention militaire pourrait avoir comme conséquence  des guerres régionales et mêmes nucléaires. Le Premier ministre russe faisait allusion, en fait, à l'attitude de l'Occident, au Moyen-Orient, et, notamment, en  Syrie. Les pays occidentaux cherchent à  trouver  un prétexte, pour  leur intervention militaire, en Syrie, et le renversement du gouvernement de Bachar al-Assad. Les efforts des Occidentaux, pour obtenir une autorisation du Conseil de sécurité, pour une attaque militaire contre la Syrie, se sont heurtés  à la résistance de la Russie et de la Chine, et Moscou espère le retour du calme, en Syrie, avec l'application réussie du plan de Kofi Annan. Il est attendu que l'application  des parties de ce plan, dont le cessez-le-feu, prépare le terrain à la réconciliation nationale, en Syrie, et prive l'Occident de ses prétextes, pour une nouvelle intervention militaire, au Moyen-Orient. Les puissances occidentales ne voient pas dans leur intérêt l'application du plan de Kofi Annan. De ce fait, elles  tentent  de perturber le cessez-le-feu, en orchestrant et en armant les groupes terroristes de l'opposition. Ensuite, elles entravent l'établissement d'un dialogue entre Bachar al-Assad et l'opposition. Or, ce qui se passe, en Syrie, n'est pas, en fait, un affrontement entre un régime et ses opposants, mais les rivalités internationales, à l'intérieur des frontières syriennes. La Russie n'a pas l'intention de permettre à l'Occident de répéter le scénario libyen, en Syrie, et de remodeler, à sa façon, et selon ses propres visées, l'atlas du Moyen-Orient.  A la Conférence sur les droits internationaux, à Saint-Pétersbourg, le Premier ministre  Dimitri Medvedev a mis en garde l'Occident contre un tel aventurisme, avec, dans son sillage, des impacts irréparables, pour le Moyen-Orient, mais aussi, pour le monde entier.

Alterinfo.net

Convoi pour Gaza

Mobilisez vous pour aider les palestiniens: convoigaza2012.fr

Les palestiniens ont besoin de chauffe-eaux solaires, éoliennes individuelles, panneaux solaires, générateurs, etc…

Petit rappel des massacres perpetrés par Israel

Opération Plomb durci :
video Partie1
video Partie2
video Partie3

Le massacre de Jenin:
video

Le massacre de Sabra et Shatila :
video Partie1
video Partie2

Le 11 septembre?
video

 

Merci Camael pour ce rappel.

La décision israélienne de voler le pétrole du Golan syrien passe sous silence international

Damas/ En nouvelle violation du droit international et des accords internationaux, l'entité sioniste a décidé la reprise des opérations de prospection du pétrole au Golan syrien occupé, alors que le Conseil de Sécurité et les Nations Unies avaient pris des dizaines de résolutions considérant toute mesure prise par Israël pour changer l'aspect ou le statut juridique du Golan comme nulle et non avenue.

La décision prise par le ministre sioniste de l'Energie et dévoilée par le journal Yediot Ahronot, intervient vingt ans après l'arrêt de la prospection du pétrole au Golan et pour confirmer que l'entité sioniste méconnaît l'unanimité internationale, surtout la résolution onusienne N° /497/ stipulant que la décision d'Israël d'imposer ses lois et sa gestion sur le Golan syrien est nulle.

La nouvelle décision sioniste d'extraire des ressources naturelles d'une région sous occupation entre dans le cadre des tentatives d'exploiter les événements en cours dans la région et le mutisme international sur les violations israéliennes visant à changer la situation démographique dans les territoires arabes occupés ce qui est en contradiction avec toutes les résolutions internationales.

A noter que la violation israélienne flagrante des décisions internationales par le vol du pétrole du Golan occupé s'ajoute à une série de crimes de l'entité sioniste depuis des dizaines d'années, dont le vol de l'eau du Golan, surtout l'eau du lac de Mas'adeh pour le transformer en des colonies et des bassins artificiels, ce qui forme une grave catastrophe économique et écologique pour les Golanais.

En fait, l'Assemblée générale de l'ONU et la communauté internationale assument leur responsabilité d'empêcher l'entité sioniste de poursuivre ses violations et de l'obliger à mettre en application les résolutions de l'Onu et les clauses de l'accord de Genève concernant la protection des civils lors des guerres.

sana.sy