Archive for Armes

Nouvelle croisade contre la Syrie – L’art de la guerre

Convaincu de la sainteté de la cause, comme à l’époque des antiques croisades, monseigneur Silvano Maria Tomasi, observateur permanent du Saint Siège près les Nations Unies, a déclaré que, face à la « ligne violente » en Syrie, « la communauté internationale a la responsabilité non seulement d’avancer des sanctions, comme il est advenu », mais de faire que soient « respectés les droits légitimes des individus et des communautés minoritaires ». Il est  désavoué par monseigneur George Kassab, archevêque catholique syrien de Homs. Dans le témoignage documenté de Marie-Ange Patrizio de retour d’un voyage en Syrie à l’invitation des Eglises d’Orient (voir http://www.mondialisation.ca/), mons. Kassab (archevêque catholique) déclare que « nous chrétiens ne sommes pas isolés dans ce pays, mais nous collaborons avec l’Islam et sommes présents dans toutes les fonctions publiques ». Il raconte ainsi que « les manifestations ont commencé de façon pacifique mais que, tout d’un coup, sont apparues des armes très sophistiquées de provenance européenne et étasunienne ».

» Read more..

Eugénisme et programmes de stérilisations forcées FMI, Banque Mondiale, ONU et Usaid

Au Pérou, le scandale majeur de l'administration de l’ancien président Alberto Fujimori demeure totalement occulté tant au Pérou qu’à l’étranger : une politique eugéniste qui a provoqué la stérilisation forcée de plus de 300 000 femmes.

Sous prétexte de les vacciner, on les met en salle d’opération. On les anesthésie. Elles ressortent, une par une, sonnées avec une opération du ventre. Plus tard, elles comprennent – choc terrible – qu’elles ont été stérilisées, qu’elles n’auront plus jamais d’enfants.

» Read more..

Grippe H1N1 : halte à la désinformation

La grippe H1N1 est cinq fois plus contagieuse que le grippe saisonnière, mais moins grave et moins mortelle. Le virus n’a pas muté depuis son apparition en avril, après avoir traversé tous les pays et tous les climats, et n’y a donc aucune raison pour qu’il mute cet automne.
Sur 4.107 réponses au 16.09.09, seulement 26% des infirmières acceptent la vaccination H1N1 ! Attention, sur les huit vaccins contre la grippe saisonnière commercialisés en France, un seul comprend un adjuvant (le MF59C1) : Gripguard du laboratoire Novartis, réservé aux personnes âgées !

(19/10/09 ) Il suffit de consulter les données de l’INVS, l’Institut de Veille Santaire pour constater que la grippe H1N1 arrive, mais que c’est loin d’être la "peste noire" dont on nous menace (cf bulletins INVS en téléchargement)

Or avec la grippe saisonnière, on enregistre environ 1 mort pour 1.000 (2.000 à 6.000 morts par an en France, dans l’indifférence générale), c’est à dire 10 morts par tranche de 10.000 cas. Donc si la grippe H1N1 était aussi mortelle que la grippe saisonnière, on aurait du enregister environ 130 morts pour 130.000 cas la semaine dernière. Heureusement nous en sommes loin, preuve du caractère peu virulent de ce virus, même s’il est cinq fois plus contagieux.

Depuis le début de l’épidémie en France (mai 2009) il a été constaté 30 décès de malades porteurs du virus A (H1N1) 2009 (dont 6 en métropole, 1 en Guyane, 1 en Martinique, 6 à la Réunion, 9 en Nouvelle Calédonie et 7 en Polynésie Française). A part deux cas, toutes ces personnes étaient atteintes de pathologies importantes avant de rencontrer le virus H1N1.

"Le taux de létalité de la grippe A(H1N1) est probablement inférieur aux estimations antérieures et comparable à celui d’une épidémie modérée de grippe saisonnière", a estimé le 16.09.09 un expert américain sur les maladies infectieuses. "Elle est particulièrement bénigne chez les enfants".

» Read more..

La manipulation de l’opinion publique

Plus subtil que le recours à la force, l'art de la manipulation est de modifier le comportement d'une cible déterminée en transformant sa perception du réel. L'objectif est d'obtenir une emprise efficace sur cette cible par une situation de dépendance psychologique et matérielle.
 

Technique Objectifs Description – exemples
Diversion Détourner l'attention des citoyens des véritables problèmes sociaux et des transformations voulues par les élites politiques et économiques.

 

 

 

 

Les empêcher de s'intéresser à l'acquisition de connaissances, scientifiques, économiques, sociologiques…

Proposer une abondance de divertissements et d'informations insignifiantes pour occuper l'esprit.

 

 

 

 

Poser de mauvaises questions afin de provoquer des prises de position binaires avec des "pour" et des "contre". On crée ainsi une illusion de débat dans lequel peut s'insérer la réponse officielle et une vision contestataire, mais sur un aspect secondaire du problème.

Problème – réaction – solution Faire en sorte que le public soit lui-même demandeur des mesures que le pouvoir a envie de prendre. Créer un évènement ou une situation qui conduit l'opinion publique à demander au pouvoir d'agir comme ce dernier le souhaite.
Exemples : Provoquer un état de violence urbaine qui générera une demande de mesures sécuritaires au détriment de la liberté.
Profiter d'une crise économique (ou en noircir le tableau) pour faire accepter le recul des droits sociaux.
Sondages d'opinion Faire évoluer l'opinion publique vers une opinion présentée comme majoritaire. Multiplier la publication des sondages pour créer un effet de mimétisme ou de résignation vis à vis d'une opinion présentée comme majoritaire.
Utiliser des questions où la réponse est évidente. Publier les seuls résultats qui sont favorables.
Culpabilisation Détourner les sentiments de révolte contre le système économique en culpabilisant l'individu. S'il est culpabilisé, l'individu se dévalue lui-même, ce qui engendre un état de dépression ayant pour effet d'inhiber l'action.
Exemple : Faire croire aux chômeurs qu'ils sont eux-mêmes responsables de leur situation par manque d'intelligence, d'aptitude, de motivation.
Progressivité Faire accepter des réformes qui seraient jugées inacceptables si elles étaient réalisées immédiatement. Appliquer les réformes progressivement sur une longue durée.
Exemple : Mise en place de la flexibilité du travail depuis les années 1980.
Stratégie du différé Faire accepter des décisions impopulaires en prévoyant leur mise en place dans le futur. Fixer une échéance lointaine pour laisser le temps aux citoyens de s'habituer à l'idée du changement et de s'y résigner.
Exemple : la réforme des retraites.
Infantilisation Susciter un minimum de réactions critiques. S'adresser aux adultes comme à des enfants, incapables de se débrouiller tout seuls, de prendre les bonnes décisions ou de juger par eux-mêmes ce qui est bon pour eux. Si la personne infantilisée entre dans le jeu, elle perd son sens critique et, par un phénomène de transfert, elle a tendance à adopter les valeurs de celui qui l'infantilise.
Exemple : la campagne TV sur le passage à l'euro, certaines campagnes publicitaires.
Appel à l'émotion Empêcher l'analyse rationnelle et neutraliser le sens critique du public. Provoquer des réactions émotionnelles qui ont pour conséquence d'inhiber les réactions rationnelles.
Exemples : Reportages sur la colère des riverains lors de grèves d'éboueurs, pour éluder le motif de la grève.
Apologie de la médiocrité Empêcher l'accès du plus grand nombre à la culture et au savoir, qui sont potentiellement dangereux pour les pouvoirs. Encourager les gens à se complaire dans le vulgaire et l'inculture.
Exemple : Emissions de "Télé-réalité".
Surinformation Accroître la vulnérabilité des individus à la propagande. Noyer les informations importantes dans un flot continu de "nouvelles" insignifiantes.
Exemple : Matraquage médiatique lors d'évènements sportifs, climatiques, ou "people".
Filtrage de l'information à la source Passer sous silence les évènements importants dérangeants. Ne montrer que ce qui est avantageux. Au niveau mondial, l'information est aux mains d'un oligopole constitué des grandes agences de presse qui, pour certaines informations, dépendent du bon vouloir des pouvoirs en place. Les nouvelles sur lesquelles on ne souhaite pas attirer l'attention sont passées sous silence. Les journalistes, dont la principale source d'information est celle provenant des agences de presse, ne peuvent les traiter correctement.
Répétition de messages Imprégner progressivement le subconscient des individus pour modifier leur système de valeurs et leurs comportements. Multiplier des messages apparemment anodins, mais ayant une signification implicite en terme de valeurs.
Exemples : messages publicitaires, séries TV, qui proposent un type de culture.
Recours à des experts Contourner la méfiance de l'opinion publique envers le discours officiel. Faire appel à un intermédiaire : l'expert. La confirmation d'une vision émanant du pouvoir par des experts présentés comme indépendants permet de "verrouiller" le débat public tout en maintenant l'illusion qu'il a eu lieu.
Création d'évènements Modifier un comportement du public envers un groupe minoritaire. Désigner à la vindicte populaire un groupuscule que l'on accuse à tort d'un acte terroriste ayant fait des victimes civiles

Pierre Tourev

1929 Le Grand Krach


 

Lire également : " Un petit scoop sur Bush, Chirac, Dieu, Gog et Magog "