Archive for Bon plan

Quelque soit la conjoncture, de nombreux secteurs continuent d’avoir le vent en poupe

Secteur ou cible

 Sous-secteur et niches

Indicateurs 

Commerce E-commerce Le e-commerce poursuit sa croissance insolente ! (Fevad)
BTP Construction Plus de 320 000 nouveaux ménages par an cherchent un logement !
Rénovation Le Grenelle de l'environnement offre des perspectives colossales de rénovation des bâtiments existants (que la Capeb chiffre à 600 milliards de travaux sur 40 ans) !
Désamiantage et réhabilitation de sites pollués Un développement de plus de 10% par an ; les grosses entreprises peinent à répondre à la demande ! 
Plus généralement, la réhabilitation de sites pollués est également un marché qui progressera de 8% entre 2007 et 2010 (Source : Xerfi).
Séniors Prothèses auditives Le marché surfe sur une croissance annuelle moyenne en valeur de 7% depuis 10 ans de source Eurostaf.
Le raz-de-marée des personnes touchées par une baisse d'audition est pour 2010 (Source : Audika) !
Domotique Les premières entreprises spécialisées n'arrivent pas à répondre à la demande (Source : www.domotique-news.com) !
Maison de retraite et dépendance Les besoins de résidences et de services sont énormes !
Le secteur de l'assurance dépendance devrait lui connaitre un essor certain !
Environnement Eco construction, construction durable Maison écologiques ou bioclimatique, maison en bois… : la demande dépasse l'offre et les carnets de commande sont pleins !
Selon Afcobois, la maison en bois devrait pouvoir détenir 15% du marché de la construction en 2015, soit 30.000 maisons.
Energie solaire Même si elle ne représente encore qu'une part marginale de la production mondiale d'électricité (avec moins de 1%), l'énergie solaire photovoltaïque connait une croissance soutenue : affichant un rythme d'augmentation des capacités installées dans le monde de 40%, elle pourrait bien devenir la principale source d'énergie durant le XXIème siècle !
Eoliennes Une production d'électricité éolienne multipliée par 44 en dix ans !
Sante/beauté/bien-être Industrie pharmaceutique et biotechs 40% des médicaments autorisés dans le monde sont désormais issus des biotechs !
Nanotechnologies Une révolution aussi importante que l'informatique et qui touche de nombreux secteurs industriels !
Des pôles dédiés comme Minatec à Grenoble.

Aliments santé

Le marché "Aliments santé" progressera à un rythme annuel de 7% entre 2007 et 2012, boosté par les aliments fonctionnels et les produits bio (Source : Precepta) !
Les ventes de comprimés vitaminés poursuivent leur croissance à deux chiffres.

Le thé vert devrait, quant à lui, continuer de croitre en volume et atteindre une progression de 15% entre 2006 et 2011

Cosmétiques bio Les marques développent des gammes de cosmétiques bio, avec succès : une croissance des ventes à deux chiffres !
Activités informatiques SSII  Plus de 6% de croissance… pour les moins bonnes années (Source : Syntec) !
Logiciels libres Le logiciel libre doit connaitre des taux de croissance de 80% dans les prochaines années (Sources : Pac, Pierre Audouin Consultants) !
Tourisme Terrains de camping La demande de terrains de campings avec mobil homes continue de croitre de 15% par an !
Piscines 100 000 piscines de plus construites chaque année, avec l'essor prometteur des piscines biologiques !
Luxe Montres Les "nouveaux riches" du monde entier patientent pour se faire fabriquer leur montre sur mesure !
Culture Jeux en ligne

Les jeux en ligne battent tous les records, casinos, pokers en ligne, déréglementation de l'activité : le marché des jeux d'argent et de hasard en ligne est florissant ! 

VOD (video on demand, vidéo à la demande) Le marché de la VOD pourrait se développer rapidement et toucher les utilisateurs de téléphone mobile, de baladeurs vidéo et de consoles de jeux : un marché de l'ordre de 500 millions d'euros en 2012 !
High tech telecoms
Univers numérique
  Les opérateurs télécoms sont traditionnellement "contra-cycliques" et le dynamisme du marché du haut débit fixe ou mobile soutient le secteur…

 

Inside Job

Inside Job est un film documentaire américain qui traite de la crise financière mondiale débutant en 2007. Il a été produit, écrit et réalisé (en 2010) par Charles H. Ferguson, un réalisateur et cinéaste spécialisé dans les questions de sciences politiques.
Presque un an après la sortie de Capitalism : A Love Story, le film de Michael Moore, Inside Job est une indispensable piqûre de rappel pour ne surtout pas oublier cette édifiante histoire des subprimes.

Synopsis: Inside Job est le premier film qui tente de fournir une analyse exhaustive de la crise financière mondiale qui a émergé en 2008, qui était évitable, car, selon le réalisateur, pour que la Grande Dépression et la crise de 1929 ne puisse pas se reproduire, « des mécanismes avaient été mis en place, qui ont protégé les Etats-Unis de toute crise financière jusqu’en 2008 ». Mais, « avec la dérégulation progressive du secteur financier, les années 80 ont vu l'émergence d'une industrie de plus en plus criminelle.
C. Fergusson fait aussi remarquer qu’en dépit « des fraudes qui ont provoqué des milliers de milliards de pertes, personne n'est allé en prison ».

Selon la présentation faite du film par Sony Pictures ; Inside Job dévoile aussi « l'émergence d'un business dénué de tout scrupule et expose les relations scandaleuses qui ont corrompu la politique, les autorités de régulation et le monde universitaire » .
Cette crise  a causé une perte d’emploi pour des millions de gens, qui ont aussi perdu pour certains leur retraite, leur maison, leurs économies. Elle a entraîné un effondrement financier mondial.

Le film donne la parole à des experts qui avaient annoncé cette crise, et qui à l’époque n'avaient pas été écoutés ou jugés être des cassandres. Le film s’appuie sur une recherche exhaustive et de nombreux témoignages, présentés sous forme d’extraits d’entrevues avec les principaux initiés financiers, politiciens, journalistes et universitaires réputés experts de ces questions. On voit aussi les réponses embarrassées, cafouilleuses ou vite agressives de lobbyistes qui ont défendu ou défendent les banques. En particulier, le film met le doigt sur le lien incestueux des universitaires prestigieux (en particulier les universités de la Ivy League: Harvard, Columbia, Berkeley et d'autres) qui, du fait de la réputation de sérieux scientifique, fournissent une garantie (articles, rapports Chambre de commerce d'Islande) mais sont rémunérés (grassement) pour ces documents et font partie des conseils d'administration des grandes entreprises financières mises en cause : Banques financières (Merrill Lynch, Morgan Stanley, Lehman Brothers, assurances (AIG), agence

Si la morale du film apparaît imparable (cette crise est le résultat d’une politique de dérégulation menée depuis vingt ans et assumée par républicains et démocrates, tous sous l’influence du lobby de Wall Street), la conclusion est à prendre avec des pincettes. L’auteur laisse entendre que la réponse de l’Europe en matière de régulation a été bien plus vigoureuse que celle des Etats-Unis. On aimerait le croire. La réalité est un peu différente. Si l’Europe a en effet été en pointe sur les questions de bonus et de taxe bancaire, Obama a lui tenté (et partiellement réussi) de séparer au sein des banques les activités de spéculation de celle de dépôts. Sujet totalement tabou en Europe.

Le Casse du Siècle

Réalisé par Michael Radford Avec Demi Moore, Michael Caine, Lambert Wilson, Le casse du Siécle (Titre original : Flawless) est un polar subtil.

Synopsis : Dans les années 60, à Londres, un négociant en diamants s'allie avec un cadre dirigeant d'une société pour s'emparer du contenu des coffres de cette même compagnie. 

Michael Radford livre un joli travail d'orfèvre tant pour la réalisation que pour le scénario. Passé le premier quart d'heure d'introduction développant les motivations des deux protagonistes, la mécanique se met en place. Chaque séquence vient enrichir l'atmosphère oppressante de cette histoire de braquage de diamantaire taillée pour séduire les fans du genre. On ne peut s'empêcher de vouloir connaître la suite des aventures de ces deux employés bien décidés à se rémunérer rubis sur l'ongle. Et, paradoxalement, on redoute de le savoir… Pour incarner, ses deux apprentis de la cambriole, Michael Radford fait appel à Demi Moore et Michael Caine. Si ce dernier est impeccable, comme à son habitude, dans son costume de vieux bonhomme revanchard, Demi Moore, elle, surprend. Elle se glisse dans la peau d'une beauté froide et signe une prestation en clair-obscur étonnante de justesse. N'oublions pas de saluer Lambert Wilson, parfait en flic bien décider à les coincer.

Shuttle

Shuttle est un film américain réalisé par Edward Anderson.
Assez classique dans le déroulement du scénario, Shuttle ressemble à un énième teen movie hollywoodien classique. Mais à bien regarder de près, certains détails sautent aux yeux: l'ambiance minimaliste, le défilement des huis-clos, mais surtout le thème abordé. Ces détails relèvent largement le niveau du film.

Shuttle est le premier long métrage d’Edward Anderson, scénariste de Flawless.

Synopsis:  De retour de vacances en pleine nuit, Mel (Peyton List) et Jules (Cameron Goodman) acceptent les services d'un homme (Tony Curran) qui fait la navette de l'aéroport au centre-ville, rien ne laisse présager la véritable destination de ce voyage.

Shuttle n’est pas parfait mais a le mérite d’être percutant et imaginatif. Ce premier long métrage laisse présager qu’Edward Anderson est un réalisateur à suivre.

The Man From Earth

The Man from Earth est un film américain écrit par Jerome Bixby et réalisé en 2007 par Richard Schenkman.

C'est un film à part, sans budget, sans scènes d’action, juste avec un bon scénario.

Synopsis: John Oldman, professeur d'histoire à l'Université, décide à l'âge de 35 ans de tout laisser tomber. Alors qu'il prépare son déménagement ses amis universitaires lui font une visite surprise. Pressé de questions sur cette retraite très prématurée, John avoue qu'il est en réalité un homme de Cro-Magnon âgé de 14 000 ans. Voyageant en Asie, il fut disciple du Bouddha. Il vint plus tard en Occident enseigner la pensée de ce dernier, mais son message fut transformé et trahi, et les hommes se souvinrent de lui sous le nom de Jésus. 

Lorsqu'ils apprennent que John serait un homme âgé de plusieurs milliers d'années, ses amis, d'abord incrédules et inquiets pour sa santé mentale, acceptent de jouer le jeu et de discuter avec lui comme s'il s'agissait d'un récit de science-fiction ou d'une expérience de pensée. Ce jeu, entre fiction et délire, les conduit à se dévoiler et à se confronter à leur craintes de la vieillesse, de la mort, à s'interroger sur l'étendue de leurs connaissances, sur leurs croyances religieuses et sur le devenir de l'espèce humaine.

Le film peut être téléchargé sur plusieurs sites, et des sous-titres en plusieurs langues ont été réalisés par des particuliers.
Le producteur Eric D. Wilkinson a remercié un site de piratage qui propose ce film en torrent, car cette distribution illégale a permis de faire connaître ce film confidentiel à petit budget dans le monde entier, alors qu'il n'est sorti qu'aux États-Unis. Une autre des conséquences de ce piratage est que le film est apparu dans la liste des meilleurs films du site IMDb et y a reçu de nombreuses critiques positives. Il figure ainsi dans la liste des 50 meilleurs films de science-fiction de tous les temps. Le réalisateur a confirmé les propos de son producteur, et a souligné qu'ils acceptaient tous deux l'idée d'être piratés, mais en encourageant en contrepartie les internautes du monde entier, qui n'ont pas accès au DVD, à faire un don.

Le scénario fut écrit par le célèbre auteur de science-fiction Jerome Bixby, décédé en 1998. Il envisagea dès les années 1960 l'histoire d'un homme qui traverserait les époques, utilisant même cette idée dans l'épisode Requiem pour Mathusalem de la troisième saison de la sérié télévisée Star Trek, épisode dans lequel Kirk, Spock et McCoy rencontrent un homme qui prétend avoir connu Brahms et De Vinci. Ce n'est qu'en avril 1998, sur son lit de mort, qu'il mettra un terme à ce scénario en le dictant à son fils, le scénariste Emerson Bixby. Le nom du personnage principal, John Oldman, est un clin d'œil à son âge avancé, « Old man » signifiant « Vieil homme » en anglais.

Le récit dans lequel John explique certaines des transformations que subit son enseignement en tant que Jésus fait référence à L'Antéchrist de Nietzsche, dans lequel le philosophe soutient la thèse que le christianisme était en fait à l'origine un mouvement similaire au bouddhisme et que le christ n'enseignait rien à propos de l'au-delà et de Dieu, mais parlait simplement du bien réalisable en ce monde.